Accueil > Motos Restaurées > Kawasaki 750 H2B 1974 n° 36 658

série n° H2F 36 658
moteur n° H2E 36 868

Cette Kawasaki 750 H2B de 1974 achetée au Royaume Uni par son propriétaire actuel, nous est arrivée par la route.

La moto était tournante mais le moteur dysfonctionnait et émettait des bruits mécaniques inquiétants.

La tenue de route était « délicate ».

La moto était pourtant, à première vue, dans un bon jus d’origine.
750 H2B chap3-000
Un premier examen nous a permis de remarquer que le cadre ne correspondait pas au modèle H2B. De plus la colonne de direction ne comportait aucun marquage à froid.

De même le numéro et les caractéristiques du moteur nous renvoyaient à un modèle H2C de 1975.A la demande du propriétaire, le châssis a été remplacé par un authentique cadre de 750 H2B comprenant le marquage à froid d’origine.

Ce cadre, acheté aux U.S.A. par le propriétaire de la moto, a été vérifié (alignement), sablé et repeint : peinture époxy, finition noir brillant.
750 H2B chap3-001
750 H2B chap3-002
Les autres pièces métalliques de la partie-cycle ont subi le même traitement :
  • bras oscillant H2B
  • té de fourche inférieur et supérieur
  • pontets de guidon
  • béquille centrale et latérale
  • supports moteur
  • bac batterie + support électrique
  • support feu AR
  • carter de chaîne secondaire
Les roulements de direction d’origine à billes ont été remplacés par des roulements coniques neufs.
La béquille centrale affaissée a été ressoudée et renforcée.
Les ressorts ont été rezingués.

La fourche a été reconditionnée.
Les fourreaux ont été rincés (intérieur) et polis.

L’équipement interne (ressorts, cartouches, cales) a été conservé.
Les plongeurs, les bouchons en alu, les joints spis et les caches poussière sont neufs.

Le disque de frein AV a été rectifié.
Les vis de fixation et les washers ont été rezingués.
Les pneumatiques sont des Metzeler Lazertec remplacés par le propriétaire.
750 H2B chap3-003
La transmission secondaire a été remplacée.

Les goujons et les écrous de fixation de la couronne AR ont été remplacés.
750 H2B chap3-004 750 H2B chap3-005b
Le guidon d’origine a été remplacé par un guidon neuf, grand modèle, style Z1.
La visserie a été remplacé par de la visserie conforme à l’origine.
750 H2B chap3-006 750 H2B chap3-007
750 H2B chap3-009 750 H2B chap3-008
Le phare complet de type H4 blanc est neuf.

Les bagues et entretoises de fixation des portières de phare ont été fournies et remontées.

Le moteur initial a été remplacé par un moteur de 750 H2B acquis avec le châssis américain.

Les numéros de série du châssis et du moteur sont désormais authentiques et en correspondance (l’un par rapport à l’autre).
   
750 H2B chap3-010 750 H2B chap3-011
Le carter moteur présentant un palier endommagé, celui-ci a été ressoudé et rectifié.

Les éléments de la boîte de vitesses d’origine ont été remplacés.

Le vilebrequin a été désaccouplé, remis en ligne et remonté avec des roulements neufs, des cages en côte réparation et des joints spis neufs.
750 H2B chap3-012 750 H2B chap3-013
Les chemises ont été remplacées et réalésées pour recevoir un kit pistons Wiseco (pistons + segments + clips + axes).

La cloche et les disques d’embrayage ont été remplacés.

Les carters périphériques du moteur ont été polis.

L’ailette cassée sur la culasse n° 2 a été ressoudée.

Les cylindres et les culasses ont été microbillés.

Les plans de joints de culasses ont été rectifiés.

Les joints moteur sont neufs.

750 H2B chap3-014
750 H2B chap3-015 750 H2B chap3-016
Les carburateurs ont été restaurés.

L’équipement mobile a été remplacé.

Le filtre à air a été remplacé.
750 H2B chap3-018
750 H2B chap3-017b 750 H2B chap3-019
Les pots d’échappement d’origine, siglés KHI 750 H2, ont été nettoyés et remontés sur la moto.

L’intérieur du réservoir a reçu un traitement anticorrosion.

Les fixations du cache latéral gauche ont été ressoudées.
750 H2B chap3-020
750 H2B chap3-021
750 H2B chap3-022 750 H2B chap3-023



Chapitre 1 : état des lieux

Moto fabriquée en août 1974, dans un bon jus d’origine.

Le cadre comporte un sticker d’identification sur le côté droit de la colonne de direction portant le numéro de série 42 466.
750 H2B 1974 n 42 466-000
D’après ce numéro de série, il s’agit d’une des dernières H2B produites à l’usine d’Akashi.

Le cadre ne comporte pas de marquage à froid d’origine, ce qui devrait pourtant être le cas sur ce modèle.
750 H2B 1974 n 42 466-001
Moto fabriquée en août 1974, dans un bon jus d’origine.

Le cadre comporte un sticker d’identification sur le côté droit de la colonne de direction portant le numéro de série 42 466.

D’après ce numéro de série, il s’agit d’une des dernières H2B produites à l’usine d’Akashi.
Le cadre ne comporte pas de marquage à froid d’origine, ce qui devrait pourtant être le cas sur ce modèle.

On peut également signaler la présence de l’amortisseur de direction sur le côté gauche du cadre.

Sur le modèle H2B de 1974, l’amortisseur de direction est habituellement positionné sur le côté droit.

En outre, le bras oscillant rallongé correspond au modèle H2C de 1975.

Le compteur affiche 18 345 miles.
750 H2B 1974 n 42 466-002
750 H2B 1974 n 42 466-003
La carrosserie a été repeinte, le réservoir est doté de stickers « Kawasaki » non d’origine.

Les supports de clignotants sont affaissés (AV droit et AR gauche).
750 H2B 1974 n 42 466-004
Le câble de gaz est mal positionné : il chemine entre le réservoir et le tube de fourche et risque d’être coincé lorsque l’on tourne le guidon à droite.

La filerie des commodos est également mal positionnée. Ces derniers sont d’origine et d’époque.

Le maître-cylindre de frein AV est récent (refabrication) et efficace.
750 H2B 1974 n 42 466-005
Le guidon est tordu et affaissé du côté gauche.
750 H2B 1974 n 42 466-006
 L’optique de phare est pleine d’humidité. 750 H2B 1974 n 42 466-007
Le disque de frein comporte une altération importante sur sa face externe, peut-être due à une chute.

L’étrier est d’origine et fonctionne correctement.
750 H2B 1974 n 42 466-008
La fourche est trop souple, les joints spis sont à remplacer, les plongeurs sont très marqués.

La roue AV, siglée TAGASAKO, correspond à une roue de 750 H2C (fabrication de la roue : septembre 1974).

La roue AR, siglée TAGASAKO, a été fabriquée en mai 1974.

La moto est équipée de pneumatiques Metzeler Lasertec récents et de combinés amortisseurs de refabrication.
750 H2B 1974 n 42 466-009
Le montage du support de feu AR est à reprendre (absence d’entretoises).

La moto étant un modèle U.S., elle ne comporte pas de garde-boue AR.
750 H2B 1974 n 42 466-010
750 H2B 1974 n 42 466-011
Les pots d’échappement siglés KHI 750 H2 sont en état d’usage.

L’inclinaison de la béquille centrale est trop forte : le pneu arrière touche le sol lorsque la moto est béquillée.
750 H2B 1974 n 42 466-012
L’alignement de la partie-cycle est à vérifier.

A l’oeil comme à la règle, les roues sont désalignées. Elles sont en X (ou en croix) sans qu’il soit possible de dire si c’est la roue AV qui est inclinée vers la droite ou la roue AR vers la gauche.
750 H2B 1974 n 42 466-013
Le moteur porte le numéro de série H2E 46 623, ce qui correspond à un moteur de H2C (numéro de moteur supérieur à 42547).

Il ne s’agit pas du moteur d’origine de la moto.

Le moteur démarre correctement, dès les premières sollicitations au kick.
750 H2B 1974 n 42 466-014
Le ressort de maintien du kick est HS.

A froid, le moteur émet des bruits de roulements au niveau du vilebrequin et de la boîte de vitesses.

A l’utilisation, il arrive que le mécanisme de rappel du kick ne fonctionne pas.

A chaud, les bruits de roulements sont nettement plus importants.

Ils semblent localisés :
  • plutôt en avant (vilebrequin, transmission primaire ?)
  • plutôt en arrière et à droite (boîte de vitesses ?)

Lorsque l’on débraye, moteur tournant, ces derniers bruits sont encore plus nets.

Moto à l’arrêt, moteur tournant, les montés en régime sont bonnes.

C’est également le cas à l’utilisation, même si les carburateurs semblent déréglés et sans doute encrassés.

Le passage des vitesses est assez dur et la boîte propose de nombreux faux points morts.

Le moteur vibre anormalement à tous les régimes.

Les bruits de roulements entendus moteur tournant, moto à l’arrêt, sont très nettement audibles en utilisation urbaine.

Ils sont si perceptibles qu’il semble prudent de ne plus utiliser la moto dans ces conditions.

Au niveau partie-cycle :
  • la fourche est beaucoup trop souple
  • les amortisseurs sont inefficaces et pompent dans les virages
  • la moto guidonne sérieusement lors des décélérations, à toutes les allures, et ce malgré la présence d’un amortisseur de transmission
Si le frein AV est efficace, le frein AR est bruyant et inefficace.

Conclusion :
Les bruits de roulements perceptibles au niveau du bas moteur nécessitent une intervention lourde :
  • dépose du moteur complet
  • ouverture du bas moteur
  • examen et métrologie vilebrequin
  • examen et métrologie boîte de vitesses
Une fois ces prestations réalisées, il sera possible d’avoir un état complet du bas moteur.

Lors du démontage, un examen et une métrologie de l’ensemble pistons/cylindres devra également être réalisé. Une fois déposés, les carburateurs devront être restaurés (passage aux ultra-sons).

Dans un deuxième temps, le moteur ayant été traité, il sera nécessaire d’appréhender les problèmes de la partie-cycle.
Chapitre 2 : démontage moteur

Le moteur et les carburateurs sont déposés.

L’ensemble des pièces du moteur est démonté avec soin et examiné.

Une métrologie complète est effectuée.1° haut-moteur :

Les pistons sont en côte 72,5 mm (côte d’origine 71 mm).

Le cylindre n°1 et le piston n° 1 présentent des traces importantes de serrage (rayures verticales).Le jeu entre piston n° 1 et chemise n° 1 est de 11/100e (au lieu de 6/100e).
Le jeu entre piston n° 2 et chemise n° 2 est de 12/100e au lieu de 6/100e).
Le jeu entre piston n° 3 et chemise n° 3 est de 9/100e au lieu de 6/100e).

Les joints de culasse en cuivre ont été montés à la pâte à joint, de même que les joints d’embase en papier.

Le joint de culasse du cylindre n° 1 est fortement fuyard.La culasse du cylindre n° 2 présente un morceau d’ailette cassé.

2° vilebrequin :

Le joint spi de vilebrequin, côté allumage, présente une grosse fuite.

Le vilebrequin présente un faux-rond de 3/10e (côte maxi admissible 5/100e)

Le pignon d’entraînement de la transmission primaire présente un jeu important (clavette ?)

3° bas-moteur / boîte de vitesses :

L’amortisseur de couple de la cloche d’embrayage est bloqué – cloche H.S.

Le pignon de 4e vitesse de l’arbre primaire est cassé : il manque une dent.
A noter que le morceau de dent manquant n’a pas été retrouvé au fond du carter (!).

Le pignon de 2e vitesse de l’arbre primaire est cassé : il manque une dent.
A noter que le morceau de dent manquant n’a pas été retrouvé au fond du carter (!).

La fourchette du pignon de 1ère vitesse est H.S. : elle est complètement usée et bleuie.

Les deux autres fourchettes sont fortement marquées.
Le roulement de pignon de sortie de boîte est H.S.
750 H2B 1974 n 42 466-015
750 H2B 1974 n 42 466-016
750 H2B 1974 n 42 466-017
750 H2B 1974 n 42 466-018
Conclusion :
Les bruits de roulements perceptibles au niveau du bas moteur provenaient à la fois :
  • de la prise de force entre le pignon d’entraînement primaire (vilebrequin) et la cloche d’embrayage
  • de la boîte de vitesses
Les vibrations importantes étaient dues au faux-rond du vilebrequin.

Les chemises, les pistons, les segments, les axes de pistons et les clips sont à remplacer.

Le vilebrequin doit être désassemblé et nécessite :
  • remplacement des joints spis
  • remplacement des roulements
  • vérification de l’état des bielles, des manetons et des cages à aiguilles
  • vérification du pignon d’entraînement primaire + clavette
  • remontage + équilibrage + points de soudure
La cloche d’embrayage est à remplacer.
Les pignons de 4e et de 2e vitesse sont à remplacer.
Les fourchettes de boîte de vitesses sont à remplacer.

La boîte de vitesses complète est à reconditionner.
Les carburateurs sont à restaurer.